Témoignage d'Adelino Braz

Conseiller de coopération et d’action culturelle à l’ambassade de France au Mexique et ancien directeur de l’Institut français pour l’Amérique centrale

Publié le

Adelino Braz

En Amérique centrale, entre 2015 et 2019, nous étions en relation avec des universités souhaitant monter en puissance sur le plan de la qualité et de la compétitivité à l’international. Il existe, dans cette région, des agences nationales et régionales d’évaluation, qui, à cette époque, souhaitaient un accompagnement pour mener à bien des accréditations institutionnelles. Aussi, nous avons informé le Conseil universitaire d’Amérique centrale (CSUCA) que le Hcéres pouvait nous accompagner dans ce domaine. Au préalable, nous avons mené des réflexions conjointes, dès 2016, avec des agences locales afin de nous accorder sur les indicateurs d’évaluation et d’accréditation adaptés au contexte.

Ce cadre commun défini, nous avons demandé au Conseil d’accréditation d’Amérique centrale (CCA) de mettre en place des accréditations conjointes, avec une liste d’experts définie par le Hcéres et une autre par le CCA. Cette démarche a permis de lancer le processus d’accréditation auprès de plusieurs universités publiques et privées au Costa Rica, Honduras, Salvador, et Guatemala. L’expertise du Hcéres a permis de répondre à un vrai besoin local mais aussi de former le capital humain pour la montée en puissance des universités. D’autres collaborations sont envisagées avec le Mexique, et sans doute aussi avec d’autres pays d’Amérique latine. Grâce au Hcéres nous valorisons l’expertise française à l’international dans un domaine prioritaire pour les universités.
 



Témoignage recueilli dans le cadre du rapport d’activité 2019 du Hcéres