Témoignage de Jacques Demotes

Directeur général d’Ecrin (European Clinical Research Infrastructure Network)

Publié le

Jacques Demotes

Les statuts d’Ecrin, infrastructure de recherche clinique européenne créée fin 2013, prévoient que nous soyons évalués tous les cinq ans. Ayant une gouvernance européenne en tant que Consortium pour une infrastructure européenne de recherche (Eric), nous ne souhaitions pas confier cette évaluation à une agence nationale. Notre assemblée des membres a suggéré de mettre en place un consortium d’agences. Après discussion avec le Hcéres, celui-ci a pu réunir différents membres d’Eriec (European Research Infrastructure Evaluation Consortium). C’est donc Eriec qui a mené cette évaluation coordonnée par le Hcéres.
Nous avons commencé par une autoévaluation, puis le Haut Conseil a mené un audit 360° de trois jours auprès de nous à Paris et hors de France. Nous en retirons beaucoup de satisfaction. Non seulement l’évaluation de notre activité est en soi un signe de maturation pour Ecrin mais les priorités et axes d’amélioration mis en avant par Eriec et le Hcéres nous ont confortés dans notre vision : ouvrir Ecrin à de nouveaux pays en Europe, rechercher de nouvelles sources de financements et développer notre communication. Il est crucial que cette évaluation ait pu être faite de manière indépendante.
 



Témoignage recueilli dans le cadre du rapport d’activité 2019 du Hcéres
Photo : © Annie Gozard