Témoignage d'Emilie Brière

Chargée de projet (2014-2018) au département d’évaluation des coordinations territoriales (Hcéres)
"L’évaluation des coordinations territoriales est un exercice particulièrement enrichissant, qui permet d’observer de très près les mutations institutionnelles que connaît ces dernières années le secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche."

Publié le

L’évaluation des coordinations territoriales est un exercice particulièrement enrichissant, qui permet d’observer de très près les mutations institutionnelles que connaît ces dernières années le secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche. En tant que chargée de projets de 2014 à 2018, j’ai été responsable de l’organisation de l’évaluation de trois ou quatre coordinations territoriales par année. Au contact d’experts français et internationaux de très haut niveau, que j’ai contribué à former à notre méthodologie, j’ai eu la chance d’explorer les spécificités de chaque territoire ; de comprendre les différents statuts et héritages des établissements qui s’y inscrivent ; d’observer avec quelle créativité chaque coordination territoriale structure son écosystème pour répondre au mieux aux missions qui lui sont dévolues. L’évaluation des coordinations territoriales demande donc souplesse et hauteur de vue, une bonne capacité à l’analyse stratégique et une certaine finesse diplomatique !