Évaluation des coordinations territoriales

1. L’évaluation externe des coordinations territoriales

Le processus d’évaluation externe des coordinations territoriales s’appuie sur une analyse institutionnelle centrée sur la gouvernance de l’établissement en charge de cette coordination, et plus particulièrement sur sa capacité à maîtriser la mise en œuvre de son projet stratégique au travers de la qualité du pilotage de ses missions et activités.

Le référentiel de l’évaluation externe des coordinations territoriales est conçu de façon générique, pour s’adapter à la diversité des modalités juridiques des regroupements actuellement existants dans l’ESR français, et à la variété des missions qui leur sont confiées. Prenant ancrage dans les European Standards Guidelines (ESG) appliqués à l’espace d’enseignement supérieur, il se focalise sur une analyse des processus d’amélioration continue mis en œuvre par l’établissement en charge de la coordination territoriale.
 

Les documents listés ci-après (Documents à consulter) fournissent des informations plus détaillées pour accompagner la coordination territoriale dans sa démarche d'auto-évaluation. Les éléments constituant le dossier d’autoévaluation de la coordination territoriale sont répertoriés dans un fichier unique téléchargeable ci-dessous (Documents à déposer sur la plateforme d’échanges PELICAN).

Le dossier d’auto-évaluation est à déposer d’ici au 3 juin 2019 pour les coordinations territoriales de la vague A (2019-2020).

Document à consulter :

Documents à déposer sur la plateforme d'échanges PELICAN :

 

2. L’évaluation intégrée des coordinations territoriales

Le département d’évaluation des coordinations territoriales assure la coordination du déroulement du processus d’évaluation intégrée mis en place au niveau de chaque site. Ce dernier implique tous les départements d’évaluation du Hcéres, ainsi que l’OST par la production d’une analyse bibliométrique de la coordination territoriale évaluée. Il a pour objectif de fournir une évaluation synthétique et consolidée d’un site, en intégrant les jugements évaluatifs émis pour toutes les entités du site soumises à évaluation, quelle s’en soit leur granularité (formations, écoles doctorales, entités de recherche, établissements, coordination territoriale). Il implique, après la phase d’évaluation externe, une phase de production de synthèses de site (synthèse des formations et écoles doctorales, synthèse des entités de recherche, synthèse d’analyse institutionnelle des établissements du site, et synthèse de l’évaluation intégrée).  L’ensemble de ces synthèses permet de mettre en relief les lignes de force de la coordination territoriale évaluée, et les enjeux qui portent sur son développement à venir.

Document à consulter :