FAQ

Vous souhaitez plus de précisions et nous contacter ? Cliquez ici pour accéder à notre formulaire de contact.

La nature de l’insertion professionnelle doit être précisée de la même façon pour l’ensemble des docteurs, par exemple : enseignant-chercheur, chargé de recherche, contrat post-doctoral, enseignement secondaire, contrat à durée déterminé ou indéterminée dans le secteur privé, profession libérale, demandeur d’emploi. Le simple retour dans son pays d’origine est une donnée insuffisante. 
 

Vous souhaitez plus de précisions et nous contacter ? Cliquez ici pour accéder à notre formulaire de contact.

Les recommandations ne sont pas des prescriptions. Les établissements sont libres de leur appréciation et de leur mise en œuvre. En revanche, le comité a toute légitimité à s’interroger sur les réponses données par l’établissement. Mais en aucun cas il ne s’agit de vérification par le comité..

Vous souhaitez plus de précisions et nous contacter ? Cliquez ici pour accéder à notre formulaire de contact.
  • Les standards européens préconisent que les différents personnels et les étudiants de l’établissement soient associés au processus d’autoévaluation y compris à la phase de production du rapport d’autoévaluation. 
  • Cette mobilisation peut prendre différentes formes (groupes de travail, entretiens, enquêtes..) et concerner les différentes facettes de l’évaluation (gouvernance, pilotage, activités de formation et recherche). Les pratiques internationales font souvent appel à un comité de pilotage du processus d’autoévaluation intégrant les différentes catégories d’acteurs de l’établissement.
Vous souhaitez plus de précisions et nous contacter ? Cliquez ici pour accéder à notre formulaire de contact.
  • Tout au long du processus les experts sont susceptibles de demander à l’établissement des documents complémentaires au dossier par l’intermédiaire des correspondants du Hcéres. Pendant la visite, les interlocuteurs rencontrés par les experts peuvent également leur transmettre tout document utile ainsi que les mettre à disposition des experts sur un site intranet de l’établissement dédié pendant l’évaluation. À ce titre, les experts sont soumis à des règles de stricte confidentialité et de secret professionnel.
  • L’établissement doit veiller à ce que ces différents documents soient systématiquement transmis au chargé de projet de l’équipe référente du Hcéres afin de garantir la cohérence de la base de données associée à l’évaluation.
     
Vous souhaitez plus de précisions et nous contacter ? Cliquez ici pour accéder à notre formulaire de contact.

Compte tenu notamment du mode de nomination du directeur (par le chef d’établissement après avis du Conseil scientifique), il s’agit d’une évolution majeure qui justifie que le dossier soit déposé sous le label "renouvellement avec modification". 
 

Vous souhaitez plus de précisions et nous contacter ? Cliquez ici pour accéder à notre formulaire de contact.

OUI : chaque école doctorale doit fournir l’analyse détaillée de ses résultats pour le contrat en cours. En cas de regroupement même partiel, le bilan pourra à la fois porter sur l’effectif global et sur la portion des doctorants concernée par la fusion. Le dossier "unique" comportera les bilans et le projet de la future école.

Vous souhaitez plus de précisions et nous contacter ? Cliquez ici pour accéder à notre formulaire de contact.

Conformément à l’arrêté du 25 mai 2016, une unité de recherche ne peut appartenir, en règle générale, qu’à une seule école doctorale.
Toutefois, si sa taille le permet et si l'étendue de son spectre scientifique le justifie, les équipes qui la composent (et donc l’unité de recherche) peuvent être réparties entre plusieurs écoles doctorales. 
À titre exceptionnel, une équipe de recherche appartenant à une école doctorale (et donc l'unité de recherche dont elle fait partie) peut également être rattachée à une seconde école doctorale, notamment pour assurer le développement d'approches thématiques pluridisciplinaires à vocation professionnelle. 
 

Vous souhaitez plus de précisions et nous contacter ? Cliquez ici pour accéder à notre formulaire de contact.
  • Les écoles d’architecture bénéficient d’une procédure conjointe au sein du Hcéres entre le département d’évaluation des établissements et le département d’évaluation des formations. 
  • Les écoles d’ingénieurs bénéficient également, dans le cadre du partenariat entre le Hcéres et la Cti d’une procédure coordonnée entre les deux institutions, afin d’aboutir à une meilleure articulation des évaluations et à une simplification du dossier déposé par les écoles d’ingénieurs. Un dossier unique d’auto-évaluation permettant de répondre aux attendus exprimés dans chacun des référentiels d’évaluation externe des deux institutions est attendu et le moment de la visite est également coordonné.
Vous souhaitez plus de précisions et nous contacter ? Cliquez ici pour accéder à notre formulaire de contact.